• Pilote de ligne

    Un rêve d'enfant devenu réalité.

    pars à la rencontre de Kevin RIGHI

  • Devenir pilote de ligne t'intéresse ?

    Apprends-en davantage !

  • Qu'est-ce qu'un.e pilote de ligne ?

    Le.la pilote de ligne parcourt le monde à bord d’avions de plus en plus complexes dans leur création et compréhension. Il.elle a un esprit curieux de nature, ne cessera d’apprendre tout au long de sa carrière et s’enrichira de toutes les expériences vécues.

    Il.elle a pour rôle principal d’être le.a garant.e de la sécurité de l’aéronef qui transporte son équipage, ses passagers et/ou des marchandises.

  • L’Informateur de l'OIP :

    Kevin Righi, Je suis pilote de ligne et commandant de bord pour une compagnie aérienne basée au G-D Luxembourg. Je suis d’origine française, né au G-D Luxembourg et j’ai effectué toute ma scolarité en Belgique à l’Athénée Royal d’Athus. Par la suite, j’ai poursuivi mes études sur l’aérodrome de Saint-Hubert. Passionné par l’aviation depuis mon plus jeune âge, j’adore tout ce qui touche de près ou de loin à l’aéronautique. Mon métier, jamais monotone, me permet de voir ou visiter des lieux que peu de personnes ont la chance de voir. Il m’a aussi donné la possibilité d’approfondir mon expérience en assistant à des cours tels que «Facteurs Humains» et «Enquêteur en Accidents Aériens».

  • 6 questions pour Kevin

    pour en savoir plus sur le métier de pilote de ligne

  • 1) POURQUOI choisir ce métier ?

    Pour concrétiser le plus vieux rêve de l’homme: voler !

    Et en plus de cela, le métier de pilote de ligne englobe bien d’autres compétences qu’il faudra appréhender. Pour n’en citer que quelques-unes, la gestion du stress pour garder un sang-froid à toute épreuve, la communication et le travail en équipe pour mener à bien les vols, l’anticipation d’une multitude d’éléments extérieurs pour garantir la sécurité des opérations, les aspects techniques et le fonctionnement de ton avion…

  • 2) Avec QUI travaille-t-on dans ce métier ?

    Le.la pilote de ligne peut être assimilé.e à un chef d’orchestre tant il y a un nombre incroyable de personnes qui gravitent autour des opérations d’un avion de ligne. Il.elle travaillera d’abord en étroite collaboration avec son commandant de bord (ou copilote dans le cas d’un commandant de bord) pour la préparation du vol ainsi que son accomplissement. Il.elle veillera à créer une atmosphère de travail motivante pour son personnel de cabine s’occupant de la sécurité des passagers. Il.elle sera le lien entre toutes les équipes au sol (contrôleurs aériens, rampistes, personnel des aéroports, avitailleur,…) qui œuvrent ensemble pour assurer la ponctualité du vol.

  • Pose toutes tes questions à Kevin

    en rejoignant son équipe "Microsoft Teams"

  • 3) En QUOI consiste cette profession ?

    La mission principale d’un.e pilote de ligne consiste à acheminer d’un point A à un point B son aéronef avec son équipage, ses passagers et/ou du marchandises dans des conditions optimales de sécurité mais aussi avec des obligations de confort et de ponctualité à l’égard des êtres qu’il.elle transporte.

     

    Le.la pilote de ligne apprendra toute sa vie car les nouvelles technologies ne cessent d’impacter son travail. Beaucoup de choses de la vie courante sont souvent d'abord mises en application dans le domaine aéronautique.

     

    Quelles sont les qualités requises pour un.e pilote de ligne ?

    • Etre à l’aise avec la fonction de leader.
    • Savoir communiquer.
    • Maîtriser l'anglais.
    • Etre responsable et à l’aise avec les prises de décision.
    • Aimer travailler en équipe.
    • Savoir gérer le stress.
    • Etre doué.e d’une honnêteté intellectuelle. Avouer ses erreurs pour pouvoir y remédier.
    • Savoir se remettre en question et accepter le changement.
    • Etre responsable.
    • Avoir une bonne vision dans l’espace.
    • Avoir soif d’apprendre tout au long de sa carrière.
  • 4) OU cette profession s’exerce-t-elle ?

    Tu seras peut-être engagé.e à l’autre bout du globe ou seras amené.e à effectuer des vols aux quatre coins de la terre, en fonction de la compagnie pour laquelle tu seras amené.e à travailler.

  • 5) QUAND exerce-t-on cette profession ?

    Après la réussite des examens théoriques de pilote de ligne ainsi que l’obtention de la licence de pilote commercial, avec qualification de vols aux instruments et multi-moteurs (2-3 ans), tu pourras postuler pour les compagnies aériennes qui recrutent.

     

    Une fois engagé.e, tu seras de nouveau formé.e sur un type d’avion et sur les procédures spécifiques de la compagnie pour laquelle tu travailleras (+-4 mois).

  • 6) COMMENT devenir Pilote de ligne

    et rester au top dans sa profession?

     

    Trois filières s’offrent à toi :

    • La filière «autodidacte».
    • La filière «cadets».
    • La filière «Ecole Nationale de l’Aviation Civile» (uniquement en France mais ouverte aux européens).

    La filière «autodidacte» :

    De nombreuses écoles autour du globe pourront te former pour devenir pilote de ligne moyennant finance. Par la suite, tu devras postuler auprès de différentes compagnies aériennes pour intégrer l’une d’entre elles.

     

    La filière «cadets» :

    Plusieurs compagnies de renom recrutent des pilotes cadets à différentes fréquences et en fonction de leurs besoins. Une fois les sélections passées, tu seras formé.e par une des écoles partenaires avec la compagnie. Après ta formation prise en charge par cette compagnie, tu y seras lié.e pour un certain nombre d’années.

     

    La filière «Ecole Nationale de l’Aviation Civile»

    Tes études de pilote de ligne peuvent être sponsorisées par l’état français grâce à l’«Ecole Nationale de l’Aviation Civile» (ENAC). Sélection ouverte aux membres de l’Union Européenne avec certains prérequis en fonction de l’âge: environ 40 élus (parmi 1200 candidats) selon les années.

     

    Pour rester au top dans sa carrière, il te faudra tout d’abord avoir une bonne hygiène de vie car les horaires de bureau sont inconnus dans ce métier. Accepter que l’on puisse être amené à travailler n’importe quel jour de l’année et que la vie de famille soit forcément impactée par ce travail.

     

    Continuer à apprendre les nouvelles procédures mises en place et passer avec succès des tests en simulateur chaque six mois.

     

    De nombreuses portes peuvent s’ouvrir au sein des compagnies pour effectuer des tâches complémentaires au métier de pilote: sécurité en vol, instructeur de vol, audit…

     

    Enfin, rester un grand enfant, s’émerveiller de pouvoir voler et toujours trouver ceci incroyable après 40 ans de service.

     

    • Tu souhaites prendre contact avec Kevin?

      Pose-lui toutes tes questions !